L’homme de Lewis Peter May Le Rouergue

Au détour du concours du télégramme de Brest, je me suis penché sur cet « homme de Lewis » et j’avoue ne pas l’avoir regretté. Si Fin McLeod a quitté la police suite à un drame personnel, son instinct ne l’a pas quitté et quand, sur son île natale de Lewis, on retrouve dans la tourbe, le corps momifié d’un homme manifestement assassiné, l’enquêteur se met en chasse. Peter May ne nous entraîne pas uniquement dans une enquête classique, mais à bien plus. Entre les failles de Tormod MacDonald qui se débat avec sa maladie d’Alzheimer et Marsaili, son amour de jeunesse, les pistes vont tour à tour se resserrer et c’est un pan entier de l’histoire de ces îles qui va être mis au jour. Avec ses personnages magnifiques et les paysages grandioses de l’Écosse, Peter May nous offre un très beau roman sur la fragilité de l’homme quand il est poursuivi par ses propres démons.

Publicités

À propos saintchristophelesneven
LIBRAIRE

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :