Grand Maître Jim Harrison Flammarion

Ah ben voilà que j’allais l’oublier le bon vieux Jim. pour une fois qu’il nous revient en grande forme, comment ne pas en parler. J’avoue avoir été assez déçu par ses deux derniers livres, aussi quel bonheur que ce Grand Maître qui nous le remet, juste là où il faut, comme justement ce grand maître de la littérature américaine qu’il n’a jamais cessé d’être (sauf parfois!!!).

Ici, Harrison se cache derrière un dénommé Sunderson, qui picole grave, mate les filles encore plus que d’habitude, surtout si elles sont jeunes et qu’elle l’appelle Papa.

A cet instant, certains d’entre vous  me diront: No Pasaran, et ils auront tort, parce que ce Sunderson est le plus beau et le plus gros des nounours de la Police jamais inventé (si si, il part même au fin fond du Montana se désintoxiquer, mais bon une semaine, faut pas non plus exagérer!!!)

Je vous passe l’ex-femme, les maîtresses voulues ou non voulues, les bars interlopes, la minceur de certains sacs de couchage, et l’absence, à certains moments cruciaux d’une bouteille de whisky…

Bref, un fabuleux moment de littérature avec un sacré bonhomme d’écrivain!!!

Publicités

À propos saintchristophelesneven
LIBRAIRE

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :