De la cuisine pour tous et toutes!

Trois livres parmi d’autres pour vous donner l’envie de venir fouiller dans notre rayon cuisine. J’avoue que c’est un de mes péchés mignons et c’est pour cela que j’ai eu envie de vous parler des ces trois-ci. Mais il y en a plein d’autres, dont je vous parlerai certainement très bientôt!!!

hiver gourmandCuisiner en hiver, c’est souvent une histoire de feu, de la soupe qui y cuit, de la viande qu’on rôtit, de ces retours de promenades où le nez froid et les doigts gourds, on se réchauffe autour d’un thé et de gâteaux tout juste sortis du four. C’est à cette invite que nous convie Matthew Evans, chef australien devenu paysan, autour de recettes simples mais qui ont ce goût de fumé et d’authenticité qui exprime des saveurs anciennes où la pomme de terre colle au fond de la cocotte, où le jus de viande accompagne le chou braisé. Ici, on ne cherche pas à moléculer la cuisine, on sort la fonte et le saindoux, l’assiette est bien pleine et il peut bien geler dehors, on sait que cette cuisine nous tiendra bien au corps. Et c’est assez réconfortant de constater qu’un Australien bon teint peut nous émoustiller avec une épaule d’agneau braisée au fenouil sauvage et aux pommes de terre… Il ne reste plus qu’à nous mettre aux fourneaux et suivre ses conseils.

lackbergJe suis souvent réticent quand on me convie à la table d’un auteur de polar, me demandant toujours à quel moment le poison sera versé dans le verre ou le potage. Mais Camilla Läckberg a,  avant tout,  voulu rendre un hommage au fameux port de pêche de Fjällbacka  . Retrouver les odeurs de l’enfance, les goûts qui l’ont marqué comme les fameuses «  Krabbelures » que confectionnait son père. Avec Christian Hellberg,  un chef suédois renommé, elle a revisité sa cuisine suédoise en lui donnant un joli esprit de nouveauté. Ce n’est donc pas un ouvrage de chef avec des recettes irréalisables, mais celui d’une amoureuse de la table et du repas qui nous convie tout simplement à l’accompagner dans sa cuisine. On y trouvera des associations originales pour un palais français et surtout la bonne humeur de Camilla Läckberg, ingrédient indispensable pour tout cuisinier qui se respecte.

gourmandiseÊtre un Dictionnaire de la gourmandise, n’est-ce pas déjà être une invitation à dévier du bon chemin et à se laisser entraîner vers ces goûts, ces saveurs qui hantent nos palais ? Certainement, et c’est pour cela qu’on se laisse guider au fil des lettres vers cet inventaire des douceurs qui ont bercé nos enfances, ces odeurs de cuisine, de four entrouvert, de chocolat fondant dans les jattes et que nous attrapions d’un doigt preste. De l’Antiquité à nos jours, nos sens n’ont fait qu’affiner la gourmandise pour la rendre quelque part indispensable. Mais qui dit gourmandise ne dit pas nécessairement luxe de produits, elle n’est que la conséquence du plaisir qui nous rappelle que le plus doux des raffinements peut se trouver dans une compote de pommes, car il n’est d’important quand on est gourmand que de se laisser gouverner par l’envie et le désir. Et c’est bien de cela que nous parle Annie Perrier-Robert dans ce magnifique précis qui invite à la désobéissance sucrée…

Publicités

À propos saintchristophelesneven
LIBRAIRE

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :