Impurs David Vann Gallmeister en librairie le 7 mars

img026

Qui a déjà lu David Vann sait pertinemment qu’il s’aventure dans un chemin qui serpente entre la littérature, l’expression de la folie, l’exacerbation des sentiments, la mise en abyme  des frustrations, mais certainement aussi la recherche de ce qu’il y a de plus profond en nous, ce qui nous blesse, ce qui nous arrache, ce qui nous fait peur.

Dans ce troisième roman après Sukkwan Island et Désolations qui se passaient dans la froidure du Grand Nord, Vann nous conduit dans la chaleur de la plaine californienne. Pas la Californie de carte postale, mais dans la Vallée, là où les températures dépassent allègrement les 40°.

Galen y vit seul avec sa mère. Seules viennent parfois sa Tante Helen et la cousine Jennifer, charmante petite garce qui soumet Galen à son bon vouloir. Entre rancœurs et frustrations, dans la moiteur étouffante de l’été, les ombres les plus noires ne sont pas celles des noyers sur la grange, mais celles qui naissent parfois dans le cerveau des hommes. Tentant d’appliquer le principe de Siddartha qu’il a lu plus de cent fois:  » Quand le moi sous toutes ses formes sera vaincu et mort,  quand toutes les passions et toutes les tentations qui viennent du cœur se seront tues, alors se produira le grand prodige, le réveil de l’Être intérieur et mystérieux qui vit en moi et qui ne sera plus moi », Galen va essayer de briser toutes les tentations charnelles qui le minent. En dire plus vous empêcherait de sombrer vous aussi dans l’écriture magistralement inquiétante de David Vann. Bien sûr qu’on a souvent envie d’arrêter sa lecture, mais il y a ce puits, cette bonde qui tourne sur elle-même et vous entraîne à sa suite, dans l’épouvante, dans l’apprentissage de la souffrance, de la douleur qui sublime, qui arrache toute la peau, qu’il n’y ait plus que la chair entre la terre et le soleil.

Un roman initiatique, sublimement dérangeant, qui n’a pas d’équivalent.

Publicités

À propos saintchristophelesneven
LIBRAIRE

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :