Manger Marie-Odile Beauvais Fayard

manger

Si vous aimez cuisiner, si pour vous certains plats vous évoquent certains moments privilégiés de votre vie, si vous avez, vous aussi, votre madeleine de Proust nichée dans un coin de votre cerveau, ce roman est pour vous. Ici, chaque chapitre a pour nom un plat et chaque plat va vous emmener dans les pas de Margot Sandel et de sa famille, aussi nombreuse que bruyante, aussi farfelue qu’émouvante. La vie de Margot, ses amours, ses amitiés, est ponctuée par ses différents plats qui vont de la salade de pommes de terre au gigot de la clinique en passant par le chapon demi-deuil (savoureux chapon qui conte un repas de noël éblouissant de non-dits, de méchancetés gratuites, comme on en a aussi connu dans nos propres familles !). Roman puzzle aux multiples entrées, « Manger » est de ces livres inclassables qui finissent par laisser un joli goût salé, comme ce qu répond le père à sa fille : Alors à quoi ça sert le verbe manger ? Ça sert ailleurs mais pas à table ni au salon, c’est très mal élevé. 

Publicités

À propos saintchristophelesneven
LIBRAIRE

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :