Ailleurs Richard Russo Quai Voltaire

russo  Je me suis souvent demandé pour quoi j’aimais tant les livres de Richard Russo. Je cherchais à comprendre si cela ne tenait qu’à la formidable gentillesse de l’écrivain, ce regard si bon qu’il porte tant sur les choses que sur les gens, cette admirable capacité à fouiller la psychologie de ses personnages. Depuis  » Un homme presque parfait », paru en 1995, je suis son œuvre qu’il sculpte, livre après livre, en évoquant des destins qui lui ressemblent, dans des villes qui lui ressemblent. Et c’est finalement avec « Ailleurs », ce dernier livre qui paraît cette année, qu’il nous dévoile l’intime de sa vie et aussi de son écriture. Livre sur sa mère, mais pas seulement, car si elle est le fil rouge de ce récit bouleversant, Richard Russo nous parle aussi de lui, de ses doutes que l’enfance ne sait pas voir, des peurs qu’on ne peut nommer et qui viennent s’agglutiner sur notre propre vie, jusqu’à en changer le déroulement.

« Ailleurs » fera date dans le parcours de l’écrivain Richard Russo, mais aussi dans celui de l’homme. Ayant réussi à comprendre la folie de cette mère douloureusement présente, il nous permet de donner sens à tout ce qui le rend si singulier, un homme bien qui a réussi à aller au-delà de la douleur pour transcender son existence.

Publicités

À propos saintchristophelesneven
LIBRAIRE

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :