Première station avantl’abattoir Romain Slocombe Seuil

slocombe  Lire Romain Slocombe, c’est à chaque fois une expérience nouvelle, tant il réussit à créer des ambiances nouvelles à chacun de ses livres. ici, il nous renvoie à la Conférence de Gênes en avril 1922. S’y retrouvent des diplomates de tous crins, des espions à la solde de un peu tout le monde et de personne en particulier, des journalistes qui fourrent leur nez là où il vaudrait mieux pas, des secrétaires callipyges bilingues, trilingues et plus si affinités. Bref, une tour de Babel qui doit régler les problèmes du monde de l’après première guerre mondiale. Dans ce maelstrom coloré, Ralph Exeter , journaliste du London Daily World, journal communiste anglais, va se retrouver embringué dans des aventures dont il ne maîtrise pas tous les tenants et les aboutissants. Sorte de marionnette aux mains des Russes ou agent double au service des Anglais, il va se coltiner la police italienne aux fesses, se retrouver dans le bureau de Mussolini pour s’échapper vers la France quand…

Non, je ne vais pas vous raconter ce furieux roman d’espionnage où la petite histoire se mêle si bien à la grande qu’on n’ arrive plus à dissocier le vrai du faux. C’est diaboliquement écrit et la fin nous réserve ce que l’on demande évidemment à tout bon roman d’espionnage, une chute imprévisible!

Publicités

À propos saintchristophelesneven
LIBRAIRE

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :