Kinderzimmer Valentine Goby Actes Sud

goby  Comment vous dire ce livre, comment vous donner envie de plonger dans l’horreur de Ravensbrück, en suivant les pas de Mila, déportée politique, gamine de vingt-deux ans, enceinte dans cette endroit où toute vie est niée, écorchée, décharnée.

Né d’une rencontre avec un homme de 65 ans, que Valentine Goby ne pouvait imaginer être sorti vivant de cet enfer sur terre, ce bouleversant roman est d’une irréelle et sourde beauté, de cette idée que la vie doit toujours être envisagée, même dans l’extrémité d’un camp de concentration. Si Mila n’avait pas rencontré Teresa, la franco-polonaise, aurait-elle eu cette folie qui n’était que de rester en vie.

Ensuite, il y aura l’enfant né dans cet hiver de 1944, et cette Kinderzimmer tellement impensable, pratiquement collée aux crématoires.

Valentine Goby a su trouver les mots pour décrire ce qu’elle n’a pas vécu, pour décrire ce que les rescapés n’ont pas su dire en sortant des camps, car on ne pouvait les entendre. Alors que les voix s’éteignent, près de soixante-dix ans après, ce roman résonne avec autant plus d’ampleur. Exceptionnel!

Publicités

À propos saintchristophelesneven
LIBRAIRE

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :