Votre livre de Noël: Nativité cinquante et quelques L.E Martin Le Vampire Actif éditions

lionel  Vous savez comment on tombe amoureux d’un livre et de son auteur. Pour celui-ci, ça s’est passé du côté de la page 39:

C’est un jour mou comme de la mie de pain saucée dans du civet.

Un écrivain qui essaye de se mettre en travers de ce genre de phrase définitive, j’en connais peu, je dirais même plus, j’en connais pas qui aurait le culot! Aussi continuer de vous dire qu’il faut lire Nativité cinquante et quelques en tournant du cul des phrases qui n’auraient pas la moitié de la beauté de celle que je vous ai dit au-dessus, non! Juste vous dire que ça a la beauté des pierres jointées, la saveur des mots  chuintés, l’ourlé d’une phrase qui s’égare entre la nuit et… chut. C’est un conte de Noël, oui, mais aussi bien plus, c’est une halte dans la fuite du monde, un moment de posé, juste là, pas par hasard si je vous en parle un 24 décembre.

C’est un livre beau comme son auteur et ce bel éditeur qu’est le Vampire Actif. Y a des petit Jésus qu’il faut pousser, celui-ci est juste « in the time », complètement à sa place, grandieusement impeccable, oui je sais on ne dit pas grandieusement, mais ici, si!

Publicités

Zéro déchet Béa Johnson Les Arènes

béa Ce livre devrait trôner dans bien des cuisines dans les années à venir!

Nous devons, c’est indispensable, réduire nos déchets si nous voulons laisser une terre encore viable à nos enfants. Eh bien, au lieu de vous demander comment, lisez le livre de Béa Johnson, cette Française installée au États-Unis, qui a réussi à réduire les déchets de sa famille de 4 personnes à moins d’un litre par an (oui, oui, un litre en tout et pour tout!).

Vous gagnerez du temps avec ses astuces et vous réfléchirez à votre comportement de consommateur. Si elle en a fait un art de vivre, il n’est pas besoin de pousser si loin, mais de tenter de retenir des choses simples qui peuvent être mises en pratique sans effort. Tenez, pensez-vous que le papier que le boulanger veut vous mettre autour de votre baguette est indispensable?

Allégeons nos poubelles pour nous alléger la vie!!!

Hélène Delapré

La grâce des brigands Véronique Ovaldé L’Olivier

ovaldéC’est à un film qui se rembobine que nous convie Véronique Ovaldé dans son dernier roman, un film qui retrace la vie de Maria Christina qui, après avoir coupé les ponts avec sa famille, sa mère surtout, et aussi l’austérité de sa région, décide, au premier coup de téléphone de sa mère depuis des années de retourner là-bas.

Le scénario peut paraître déjà vu, tant de fois raconté, mais ici le travail d’écriture de Véronique Ovaldé est tellement remarquable qu’il mérite toute l’attention des lecteurs. Il n’y a rien à enlever, rien à rajouter et c’est là toute la grâce de ce très beau roman.

Hélène Delapré

Les vitrines de Noël 2013

La dernière fugitive Tracy Chevalier Quai Voltaire

I23304  Tracy Chevalier, comme dans « La jeune fille à la perle » nous brosse ici encore le portrait attachant d’une jeune femme. Nous somme en 1850 quand, suite à une déception sentimentale, Honor, une jeune Quaker se décide à quitte l’Angleterre pour l’Amérique en compagnie de sa sœur qui doit se marier avec un jeune pionnier Amish de l’Ohio.

Mais le voyage est éprouvant et, à peine débarquée, sa sœur décède de la fièvre jaune. Honor se retrouve seule dans un pays hostile où l’esclavage est encore de mise. Honor pense faire un choix raisonnable en épousant un jeune fermier Quaker, mais la brutalité de cette Amérique encore naissante la fera bousculer les codes. Elle décidera alors d’embrasser la cause des noirs américains et s’émancipera en s’opposant à ses proches.

Tracy Chevalier, par sa prose limpide, impose encore une fois la vision d’une femme libre qui saura lutter contre tous les préjugés.

Monique Buors