Terminus Belz Emmanuel Grand Editions Liana Levi

terminus

 Quand les légendes s’invitent au bal des tueurs, c’est toute l’île qui danse une gigue mortelle!
Un premier roman qui vous harponne!

Le moins qu’on puisse dire avec le premier roman d’Emmanuel Grand, c’est qu’il ne ménage, ni ses personnages, ni son lecteur. Un livre qui se lit en apnée des confins de l’Ukraine jusqu’aux vagues de l’Atlantique.

Marko Voronine fait partie de ces clandestins qui a l’Europe en rêve. Coincé dans un camion qui l’emporte vers l’Ouest avec ses compagnons de misère, il va commettre un irréparable qui fera de lui, non pas seulement un clandestin, mais surtout une cible pour ceux à qui il aura volé le prix de sa liberté.

C’est dans une île de Bretagne que Marko va aboutir, là où les hommes ne demandent pas grand-chose, seulement des bras et du courage pour se lever dans la nuit, prendre le bateau, tirer le filet  de la Pélagie, le chalutier de Joël Caradec, celui qui ne pose pas de questions à son nouveau marin, celui qui ne parle d’ailleurs pas, parce que les mots, c’est bon pour ceux qui croient aux sorcières et à l’Ankou, à la mort et à sa grande faucheuse.

Entre mythes, légendes et réalité, Emmanuel Grand tricote un polar qui oscille vers  un imaginaire breton transcendé par la présence de l’étranger, dans ce microcosme qu’est l’île avec ses secrets enfouis, jamais sortis des bouches scellées par tout ce qui sépare le monde d’ici de celui du continent. Alors il y aura du sang, des larmes, des tempêtes sous les crânes et sur la mer, des amours aigres, des matins blancs comme des nuits épuisantes, il y aura la vie de Marko entre les mains de Dieu et de l’Ankou.

Pour savoir qui gagne à la fin, rendez-vous le 9 janvier !

Publicités

À propos saintchristophelesneven
LIBRAIRE

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :