Les hommes meurent, le femmes vieillissent Isabelle Desesquelles Belfond

desesquelles Tout d’abord, comment ne pas être attiré par la beauté de ce titre? Mais rapidement, on se laisse prendre dans l’histoire individuelle de ces femmes, avec pour toutes ce point commun, elles fréquentent l’institut de beauté d’Alice, le bien nommé Eden! Et chacune, tour à tour, se dénude, comme dans la cabine d’Alice. Mais si les corps se montrent, c’est surtout les âmes qui se dévoilent ici. C’est ainsi qu’Alice détient les secrets de toutes ces femmes. Alors un roman de femmes, certes, mais où les hommes ont aussi leur entrée. A lire en apéritif de cette rentrée littéraire!

Hélène

Publicités

À propos saintchristophelesneven
LIBRAIRE

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :