Jacob, Jacob, Valérie Zenatti Editions de l’Olivier

zenattiJacob Melki est un jeune juif de Constantine. Il a dix-neuf ans en 1944 quand il va aller rejoindre l’armé française pour aller écrabouiller les boches. Avec ses copains Ouabedssalam, Attali, Bonnin, il prend le bateau pour le débarquement en Provence. Tous, ils partent leur botter le cul, ils ont l’ivresse de la jeunesse, ils ne connaissent rien de la guerre, rien de la boue de l’hiver en Moselle ou en Alsace.

Jacob est ce petit gamin de Constantine, né de Rachel et haïm, enfant d’une famille pauvre qui se serre dans l’appartement où on pose les matelas le soir, où on se serre, où on se bouche les oreilles pour ne pas entendre les gémissements de ceux qui s’aiment, les cris de ceux qui reçoivent les coups du père, les silences de la mère.

Jacob va prendre la guerre en pleine gueule, il va tuer tant et plus, il va voir Bonnin se faire couper en deux. La mort de ceux qu’on aime est tellement plus tragique que celle de ceux qu’on abat à la volée. La guerre est une bien belle saloperie, car elle ne donne pas de nom à ceux qui n’ont plus de visages.

Valérie Zenatti nous donne un roman tellement humain, tellement à fleur de peau, de cette peau qui prend la chair de poule, qui grésille, qui tente de comprendre, qui se tend, qui s’ouvre, qui veut prendre la voix de Jacob, celle de Rachel, sa mère, de la belle Louise ou Léa qui donnera à Jacob son corps et son âme à celui qu’elle pense ne plus jamais revoir.

 

Un jour, il faudra partir, laisser tous les souvenirs, toutes les odeurs, toutes les couleurs de Constantine. Jacob, deuxième des Jacob de la famille ne sera plus là. Certains noms sont plus difficiles à garder vivants. Jacob, Jacob, comme un cri qui traversera la Méditerranée. Jacob Melki, mort pour la France.

Publicités

À propos saintchristophelesneven
LIBRAIRE

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :