Les blondes Emily Schultz Asphalte Editions en librairie le 8 janvier 2015

blondes  Que voulez-vous que je vous dise sur les « Blondes » sans que cela ne vous fasse soit marrer, soit hausser les épaules. La blonde, vue par Emily Schultz a cette capacité à vous foutre la vie en l’air, du moins celle que vous imaginiez le matin en vous levant, en allant prendre le métro et alors… Alors quand une blonde hors d’haleine pousse une gamine sous le métro… tout le futur d’Hazel Hayes va en être bouleversé.

Elle est enceinte de son professeur d’université, elle ne sait pas trop s’il lui faut garder l’enfant( m’enfin elle ne cesse de lui parler, ce qui donne une idée…) elle navigue entre Brooklyn et Toronto, elle cherche un demain à ce qui lui faisait office d’hier, elle surfe entre les blondes tueuses qui hallucinent la planète et les coréennes barmaids qui cherchent surtout à s’en sortir. Elle appelle sa mère, elle appelle sa meilleure amie, elle jongle entre les continents, elle n’est jamais là où elle devrait être. Hazel voit son ventre grossir, Hazel a envie de retrouver Karl, le géniteur, Hazel essaye de comprendre une seule chose: est-ce que le désir peut-être source de tant de désordres?

Elle va revenir jusqu’au début de l’histoire, celle qu’elle ne pensait pas connaître, mais qui va lui être comme une révélation. Il ne faut jamais laisser aux autres le soin de construire votre histoire, c’est à chacun de se la fabriquer. Hazel va réussir, par le biais d’une femme qu’elle n’aurait pas imaginée être aussi attentionnée, devenir cette mère qu’elle ne pensait pas être. Il en faut parfois du temps, il en faut des étapes, mais, au bout du compte, ce qui restera sera cette capacité au mensonge, juste mais pas trop… Pas trop… Emily Schultz nous fait passer, comme si cela n’était qu’une fable, cette magistrale manière qu’à l’homme de se défausser, d’oublier. Ce que dira Hazel dans sa dernière page est l’évidence, mais il vous faut la lire comme l’ultime réponse à ce voyage… Une virgule, une larme, tourner une dernière page, merci Hazel!

Publicités

À propos saintchristophelesneven
LIBRAIRE

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :