The girls Emma Cline Quai Voltaire

cline1969, Californie, gamine ballottée entre son père et sa mère, Evie Boyd est à cet âge où on aimerait être grande. Celle qui n’est que chrysalide se voit déjà papillon. Avec Connie, sa meilleure amie, elles jouent à celles qui savent comment. Aussi, quand Suzanne débarque dans sa vie, Evie ouvre grand les yeux, Evie aime comme elle n’a jamais pensé que cela puisse exister. Ce qu’Emma Cline nous raconte dans ce premier roman extrêmement brillant, dérangeant, c’est le basculement d’une adolescente dans une fascination absolue, pour un monde en marge. Aussi, même si, en arrière-plan, il est question de Charles Manson et de Sharon Tate, cela n’est pas le propos du roman, mais bien celui d’une gamine qui va dans la gueule du loup, aveuglée par le discours bien rôdé d’un gourou. Dans notre société, captivée par les écrans, les radicalisations, les peurs, la violence induite, Emma Cline nous renvoie à nos propres interrogations. Ici, juste une gamine qui suit la lumière des lampadaires, ailleurs… Mais avouons-le, il y a parfois des histoires qui finissent mieux qu’elles n’ont commencé, il suffit d’une porte de voiture ouverte. Après, il faudra raconter et surtout ne pas oublier. Suzanne, Suzanne comme un mantra sur les lèvres d’Evie…

Publicités

À propos saintchristophelesneven
LIBRAIRE

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :