Chat sauvage en chute libre Mudrooroo Editions Asphalte

chatIl sort de prison. Il est enfin libre, enfin il le croit, ou pas. Pour être libre, encore faut-il savoir où aller, faut-il savoir qui on est. Lui n’est rien pour personne, sinon pour sa bande de petits voyous. Il est métis aborigène dans une société de blancs, donc il n’est rien. Pas assez noir, pas assez blanc. S’il détient les codes des blancs, c’est pour en jouer avec les filles, dans ces bars enfumés où on joue du jazz. De page en page, on le suit qui dégringole, qui cherche de l’amour là il n’y a que du sexe, qui se heurte à sa mère, qui fuit encore. Entre la ville et le bush, il semble n’ avoir aucun endroit pour des gens comme lui.

Écrit dans les années soixante, et premier livre écrit par un aborigène, chat sauvage en chute libre nous raconte l’écartèlement d’un homme sans racines à force d’en avoir trop. Sans repères, fracassé par la vie, errant autant dans sa vie que dans sa tête, cet homme que l’auteur ne nomme jamais ( quel est le nom de celui qui ne sait pas qui il est?…) nous donne les clés de la société australienne de l’époque, passablement raciste mais surtout sans aucune volonté de connaître ce monde aborigène.

Au bout de l’errance, il y aura les chiens, encore la police, mais dans un seul regard, peut-être aussi, une once d’humanité.

en librairie le 12 janvier 2017, 18€

Publicités

À propos saintchristophelesneven
LIBRAIRE

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :