Le pire livre pour apprendre le dessin Antonin Louchard Seuil Jeunesse

Lira-t-on un jour dans la rubrique livres des grands quotidiens ou hebdomadaires nationaux tout le bien qu’Antonin Louchard fait pour la littérature française? Nous n’hésiterons pas ici à parler de génie de la rhétorique cunicole dans toute l’acceptation du terme, tant il met un malin plaisir à nous faire rire des déboires de son fameux lapin dans son dernier opus « le pire livre pour apprendre le dessin ». Car après le pot, voici l’apprentissage du dessin, qui plus est sans modèle, et c’est là l’acmé du bouquin, car le lapin, tout le monde le sait, ne dessine que d’après modèle (c’est bien connu le la peint!). Aussi, devant cette obligation de dessiner sans modèle le lapin se rate un peu beaucoup, ergote, tergiverse, tente de se rattraper d’une manière un peu singulière. Bref, encore une fois, Antonin Louchard fait mouche et fait rire autant les petits que surtout les grands qui vont pouvoir, une fois de plus, pouvoir se délecter avec cette nouvelle histoire hilarante.

Publicités

À propos saintchristophelesneven
LIBRAIRE

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :