Mon père, ce tueur Thierry Crouzet Éditions La manufacture de livres

Écrire sur son père, n’est-ce pas la plus difficile des choses? Surtout quand vous y accolez le mot « tueur », car c’est ce qu’était Jim, celui qu’il n’appellera jamais Papa ou mon père. Fallait-il mettre une distance avec cet homme aux armes toujours  portée de main?

Il y a aussi cette lettre « à ouvrir le jour de mon décès » que le fils ne se résout à faire, la peur au ventre qu’elle ne lui explose en pleine face ou que la vérité qui s’y cache ne soit qu’insupportable.

C’est par les carnets et les photos de Jim que l’auteur va reconstituer le puzzle d’une vie de violences, de celui à qui l’armée française aura appris à tuer sans crainte, sans affect. Tuer et tuer encore.

Oscillant sans cesse entre le roman et l’intime, Thierry Crouzet donne une chair implacable à celui qui était son père, nous entraînant avec lui dans les bordels d’Algérie où sur les lignes de crête des montagnes de l’Atlas où il tirait au pigeon les rebelles du FLN.

Plutôt que de répondre aux coups par les armes, c’est avec les mots que l’auteur nous fait entendre, bien après sa mort, le trajet d’une existence brisée par les mâchoires de la guerre.

Un roman qui ne vous lâche pas…

Publicités

À propos saintchristophelesneven
LIBRAIRE

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :