La caravane du Pape Hélène Bonafous-Murat Éditions Le Passage

Mais quelle est donc cette caravane qui se réclame du pape et qui est ce Leone Allaci qui vient s’emparer de la magnifique bibliothèque de la ville d’Heidelberg ? C’est lui, alors qu’il sait que la mort le tient en ses fourches qui raconte l’incroyable histoire de ces 196 caisses qui vont quitter les rives du Neckar pour rejoindre la cité vaticane.

Mais si on se disait que cette folle aventure n’était qu’un prétexte pour nous parler d’autre chose! Hélène Bonafous-Murat aime à nous perdre autant que ses personnages, car dans ce grand fatras de chevaux, de chariots, de mercenaires de peu de foi, de villageois apeurés qui se mêlent à la caravane, il y a une jeune fille avide de savoirs.

Leone Allaci, l’érudit, vacille devant Lotte, et c’est de cette histoire qu’il est ici le plus savant mariage des mots et des livres. Si Leone emmène à Rome tout les trésors de la grande bibliothèque d’Heidelberg, il apprend aussi à Lotte tout ce qui le ramène à son enfance. Lui l’homme de foi est troublé par la beauté et l’intelligence de ce frêle roseau qui n’a que son innocence à offrir contre la brutalité du voyage et l’infime tremblement de l’âme de Leone.

Dans une langue sublime, Hélène Bonafous-Murat nous entraîne dans un roman qu’aurait certainement apprécié Umberto Eco tant l’érudition se mêle à l’aventure, la violence aux amours impossibles et l’histoire à notre simple humanité.

APPRENDRE à TOMBER de Mikaël ROSS (BD)

L’album commence par les achats que font  Noël et sa mère pour fêter son anniversaire; très vite on comprend que Noël est un être différent, mais tellement attaché à sa mamoune, d’un naturel et d’une naïveté qui le rendent complètement attachant. Malheureusement, après cette belle soirée où ils auront fait griller des machmallows sur la terrasse en plein mois de décembre, sa maman fait un accident cérébral. Elle est amenée à l’hôpital, est plongée dans le « comme-ha », comme dit Noël. Le jeune garçon est alors placé dans un endroit très éloigné de Berlin, nommé Neuerkerode. Là il va vivre au quotidien avec des gens ayant un handicap, ou pas, s’adaptant petit à petit à une vie qui sera désormais sans sa mamoune.

Ce roman graphique est sorti à l’occasion du 150ème anniversaire de Neuerkerode qui est un village qui existe vraiment en Allemagne, où des personnes avec et sans handicap, d’origines et de situations variées, partagent leur vie, leur travail et leur temps libre. Ce lieu a été voulu au départ par un pasteur protestant, Gustav Sutzer, et aidé de quelques visionnaires, ils ont fondé un lieu de vie au nom de l’inclusion et de la participation.

Cet album, pour lequel l’auteur s’est immergé dans le village, en est le plus tendre et magnifique témoignage.

Aux éditions SARBACANE.

Hélène.