Les Oubliés de Prémontré de Pendanx et Piatzszek chez Futuropolis

Nous sommes en 1914, à l’asile de prémontré situé dans l’Aisne, près de Soissons.

Clément, jeune personnage étrange, arrive pour travailler dans cet endroit qui héberge 1300 « zinzins » comme les appelle un des gardiens.

Mais la guerre éclate, et l’institut, qui se trouve sur les premières lignes de front, voit s’enfuir ses principaux responsables, alors qu’André Latombe, l’économe de l’établissement, aidé de la mère supérieure des  religieuses qui s’occupent des femmes, voudrait faire évacuer ses malades.

Mais les allemands sont là, il faut cohabiter, et nourrir tout ce monde devient de plus en plus compliqué; les campagnes se vident, et cet astucieux intendant décide de de mettre au travail ses aliénés.

Les années se succèdent, les plus faibles meurent, d’autres allemands arrivent, dont un médecin aliéniste qui saura donner son aide et observer cette survie fraternelle.

Dans ce récit magnifique, nous découvrons combien l’intelligence et la ténacité de quelques hommes peuvent sauver un peu d’humanité dans cette période tragique de notre histoire.

Cet épisode est en partie tiré de faits réels, l’établissement existe encore aujourd’hui, il a été créé il y a 900 ans!

Hélène.

Publicités

Les deux cœurs en Égypte Tome 1 Makyo-Sicomoro- Calore-Tanzillo Editions Delcourt

Makyo est toujours là où on ne l’attend pas, et pourtant, depuis son escapade aux Éditions des Arènes sur son petit traité de manipulation (un petit chef-d’œuvre soit dit en passant!) on se dit que plus les années passent, plus il se bonifie le bougre. Renouant, d’une certaine manière avec le meilleur de « la balade au bout du monde », ce premier volet des « deux cœurs en Égypte » nous entraîne dans une uchronie telle que lui seul est capable de nous tenir en haleine.

Quand Hassan voit apparaître Anoukis derrière cette porte grillagée, peut-il imaginer que plus de trois milles ans le sépare de cet homme? Anoukis a franchi les mystères du temps, aboli la mort, et tenant un enfant dans les bras, cherché à le sauver d’une mort certaine.

Alors, il nous faudra replonger dans le monde d’ Akhenaton, laisser filtrer les secrets de la cour, les turpitudes des généraux, laisser gangréner le palais de courtisans qui ne cherchent que leur propre gloire au détriment d’Anoukis qui hésite entre l’amour d’Iséri et ses propres vœux de prêtre.

Makyo, dans un scénario implacable, nous plonge dans une tragédie antique à la Sophocle, où le diable ne se cache pas dans les détails, mais dans cette dualité de l’homme. Quand la raison chavire, quand l’homme ne s’en remet qu’à sa chair, à sa faiblesse, il peut être l’homme des pires bassesses, mais cet enfant qu’Anoukis tient dans ses bras peut-il être autre chose qu’un espoir…

J’attends le tome 2 avec plus qu’une impatience!

Moins qu’hier plus que demain de Fabcaro éditions Glénat

Et un petit Fabcaro pour les vacances! Un! Comment résumer une telle bande dessinée? Pas grand chose à dire si ce n’est qu’on explose de rire à quasiment toutes les pages! Fabcaro, avec son humour décalé retranscrit ici les travers des couples, leur quotidien, sous couvert d’absurdités savoureuses et de délicieuses scènes ubuesques. On retrouve parfaitement, dans ces petites chroniques, l’humour absurde qui a fait le succès de « Zaï Zaï Zaï Zaï » et de « Et si l’amour c’était aimer? »

A offrir pour toutes les occasions vous êtes sûrs de faire des heureux!

Maëla

Il faut flinguer Ramirez tome 1 de Nicolas Petrimaux éditions Glénat

   Jacques Ramirez, réparateur discret d'aspirateurs dans l'entreprise Robotop, semble être un homme sans histoires. Avenant, discret (il est muet) travailleur...Sans histoires? Vraiment? Sa vie bascule le jour ou deux membres d'un dangereux cartel mexicain pensent reconnaitre en lui le traître qui a failli tuer le fils de leur chef et l'histoire commence sur les chapeaux de roue! On est plongé à la fois dans les films de Tarantino et les séries de notre enfance (Miami Vice, Strasky et Hutch...) On ressent comme une envie d'écouter du funk et de porter des "pattes d'ef"! C'est un petit bijou de pur bonheur, riche en rebondissements, bourré d'humour, de moustaches et de coupe Afro! Jacques Ramirez, réparateur discret d’aspirateurs dans l’entreprise   Robotop, semble être un homme sans histoires. Avenant, discret (il est muet) travailleur…Sans histoires? Vraiment? Sa vie bascule le jour ou deux membres d’un dangereux cartel mexicain pensent reconnaitre en lui le traître qui a failli tuer le fils de leur chef et l’histoire commence sur les chapeaux de roue! On est plongé à la fois dans les films de Tarantino et les séries de notre enfance (Miami Vice, Strasky et Hutch…) On ressent comme une envie d’écouter du funk et de porter des « pattes d’ef »! C’est un petit bijou de pur bonheur, riche en rebondissements, bourré d’humour, de moustaches et de coupe Afro!

Maëla

Morts par la France, Auteurs: Perna et Otero, Éditions: Les Arènes BD

Morts par la France et non pour la France. Cet album relate un fait méconnu de l’Histoire de France qui a eu lieu à la fin de la seconde guerre mondiale. Une centaine de de tirailleurs sénégalais ont été massacrés par l’armée française parce que celle-ci craignait une insurrection: les soldats coloniaux réclamaient, à juste titre, l’intégralité de leur solde que le gouvernement rechignait à leur verser. Celui-ci a fait état dans les médias de l’époque d’une trentaine de tués et s’est justifié par de la légitime défense.

On suit ici l’histoire de Armelle Mabon, étudiante historienne qui consacrera une partie de sa vie à faire triompher la vérité. Armelle enquête sur cet épisode sombre de l’Histoire afin que le gouvernement accepte de reconnaitre ses responsabilités dans ce massacre et restitue à tous ces soldats l’honneur qui leur est dû.

Magnifiquement illustré, cet album est d’une rare intensité. On ne peut s’empêcher d’éprouver à l’instar de Armelle, un sentiment d’injustice et de frustration face à la violence des dirigeants. Une lecture dont on ne sort pas indemne!

The End; Auteur: Zep; Éditions: Rue de Sèvres

Quelle surprise en découvrant le nouvel album de Zep!

On parle ici d’amour, un peu, de nature et d’écologie, beaucoup, mais de l’Homme, surtout, simple locataire de notre Chère Terre. Et si celle-ci décidait de se venger et se débarrasser de ce locataire envahissant et irrespectueux? Et si pour cela elle utilisait les arbres comme soldats et la forêt comme armée?

C’est une véritable gifle que l’on prend en lisant cet ouvrage: d’une part par la pureté et la finesse des dessins et d’autre part par la justesse d’un scénario extrêmement bien ficelé.

Zep interpelle et interroge et ça fait du bien! A découvrir absolument!

 

Katanga Nury Vallée Editions Dargaud

C’est la BD du mois assurément! Fabien Nury et Sylvain Vallée nous reviennent en pleine forme avec un album extraordinaire de puissance graphique et scénaristique. Le Katanga, dans les années 60, c’est un monde de violences ethniques, d’indépendance bradée, de miliciens zélés, de tortionnaires gavés. Bref, une sorte de calque de l’enfer, mais en encore plus sordide. Avec des personnages aux tronches incroyables, sur une histoire qui file à toute vitesse, on se retrouve plongé cinquante ans en arrière dans une guerre sans merci, histoire oubliée pour beaucoup aujourd’hui, mais qui nous rappelle cruellement que l’histoire de l’Afrique s’est construite dans le sang et la haine. Vraiment exceptionnelle de réalisme cru, cette bande dessinée va encore faire exploser la réputation des duettistes, sans oublier les couleurs de Bastide… A découvrir chez votre libraire!