Bientôt viendront les jours sans toi David Trueba Flammarion

Dani Mosca est devenu une star de la chanson avec son groupe de rock folk. Mais quand il faut accompagner son père dans sa dernière demeure dans son village natal, dans un corbillard conduit par un péruvien à l’humour étonnant, tout lui revient en tête. Comme un disque vinyle.

Il y aura donc une face A, ce voyage qui raconte ce père et les souvenirs d’adolescence de Dani, les filles, les soirées, les guitares, les amours ratées et celles presque réussies. Il y aura Oliva et l’Alzheimer de sa mère, ce ver qui dévorait sa mémoire.

Il y aura Gus et Animal, les deux compères du groupe, Gus qui va se perdre dans la drogue et Animal qui continuera à accompagner Dani avec ses percussions.

Il y aura aussi cette face B, quand le corbillard arrivera au village, avec Dani la star qui ne veut pas croire qu’il en est une. Ceux qui se souviennent de cet été que Dani a passé au village, l’un des seuls.

Et là, il y aura Kei, son grand amour, cette violoncelliste japonaise qui lui donnera deux enfants. Et lui ce grand pataud qui mélange tout dans sa vie, ses amours, sa musique, ses parents.

C’est un roman sur la grâce de perdre ses idéaux avec virtuosité et comme le dit lui -même David Trueba :

De faire comme s’ils existaient, de parier sur eux, de leur consacrer des chansons, de rêver d’eux ou des regretter rageusement quand ils nous échappent et on passe son temps à essayer de les retrouver. Pourquoi pas ? Tout commence là.

Publicités