Tout sur mon chien de Alejandro PALOMAS

A priori un livre sur un chien ne m’attire pas forcément, je suis plutôt chat.

Mais lorsque c’est Alejandro Palomas qui reprend les personnages de la famille de son premier roman traduit en français, « une mère », ma curiosité est attisée. Et effectivement je ne l’ai plus lâché.

Le chien de Fer, (diminutif de Fernando) vient de se faire renverser, plongeant celui-ci dans le plus grand désarroi. Mais Amalia, sa mère, est là auprès de lui, dans l’attente de nouvelles, veillant sur lui, toujours aussi gaffeuse. Et chapitre après chapitre, l’auteur nous raconte la famille, ses liens, ses déboires, ses coups de gueule, la vie . Il a l’art de décortiquer les liens qui unissent cette mère si fantasque à ses trois enfants.

C’est une comédie, mais c’est aussi tendre et chantant comme la belle langue ibérique.

Hélène.

Publicités

L’incroyable histoire de Wheeler Burden Editions du Cherche Midi

wheeler  Quoi de neuf dans le domaine de l’uchronie? Eh bien ce formidable et rafraîchissant roman de Selden Edwards qui nous fait passer de 1988 à 1897, année où Wheeler Burden, star du rock des années 70 se retrouve propulsé en moins de temps qu’il n’en faut à un Prussien pour dire « Ja, Klar! ». C’est toujours gênant de se retrouver dans une ville comme Vienne à l’aube du vingtième siècle. Heureusement, il avait eu comme professeur d’Allemand un certain Esterhazy qui décrétait que « connaître la Vienne de fin de siècle permet de comprendre l’histoire moderne »! Il ne croyait pas si bien dire le bougre, car, en suivant Wheeler Burden et ses innombrables aventures, on croisera  Sigmund Freud et Gustav Mahler ainsi qu’un gamin de huit ans nommé Adolf Hitler. Selden Edwards a mis trente ans à écrire ce premier roman qui, bien évidemment, entraîne son héros à tenter de modifier le cours de l’histoire. Ce n’est bien sûr pas aussi simple qu’on pourrait le croire, mais ce qui fait le charme entêtant de ce gros pavé, c’est la restitution de la Vienne enfiévrée de cette fin de siècle etb le regard amusé et bienveillant de l’auteur sur ses personnages.