Katanga Nury Vallée Editions Dargaud

C’est la BD du mois assurément! Fabien Nury et Sylvain Vallée nous reviennent en pleine forme avec un album extraordinaire de puissance graphique et scénaristique. Le Katanga, dans les années 60, c’est un monde de violences ethniques, d’indépendance bradée, de miliciens zélés, de tortionnaires gavés. Bref, une sorte de calque de l’enfer, mais en encore plus sordide. Avec des personnages aux tronches incroyables, sur une histoire qui file à toute vitesse, on se retrouve plongé cinquante ans en arrière dans une guerre sans merci, histoire oubliée pour beaucoup aujourd’hui, mais qui nous rappelle cruellement que l’histoire de l’Afrique s’est construite dans le sang et la haine. Vraiment exceptionnelle de réalisme cru, cette bande dessinée va encore faire exploser la réputation des duettistes, sans oublier les couleurs de Bastide… A découvrir chez votre libraire!

Undertaker Ralph Meyer Xavier Dorison Dargaud

undertaker Quand j’ai vu cette couverture, je n’ai pu m’empêcher de penser que cette BD était faite pour moi. Il y avait un parfum étrange, ça sentait la poudre, la sueur, ça sentait aussi la viande avariée et la pourriture qui va avec, ça sentait les coups de poing, le saloon aux portes grinçantes, les fourbes et les bons, les méchants et les cons. L’undertaker, c’est le croque-mort, celui qui vous répare une tronche pour qu’il soit présentable devant la famille, celui qui peut aussi jouer du colt si on l’énerve un peu. Bref, ici, tout ce qui fait un bon western est réuni, il y a même la fille trop belle avec les boutons de la robe fermés jusqu’au cou, aussi que vous dire de plus sinon que le dessin de Ralph Meyer emporte tout sur son passage servi par un scénario malin de Dorison. Alors pourquoi se priver?

La Mondaine Tome 1 Zidrou/ Jordi Lafebre Dargaud

mondaine-tome-1-mondaine-tome-1Aimé Louzeau, jeune inspecteur de police quitte la brigade criminelle pour celle de la mondaine, celle où, dixit son patron, on vient surtout humer le fond du bidet. Avec son allure de puceau de bonne famille, il n’a vraiment pas le profil de l’emploi. Mais il va s’y mettre, avec des collègues qui ne font pas que traverser la ligne blanche entre le mal et le bien. Mais ce qui retient surtout l’attention dans cet album au dessin magnifique de Jordi Lafebre, c’est le scénario tricoté par Zidrou. Dans cette période entre deux-guerres, on pressent que la folie va sans doute gagner les personnages, les secrets de famille commencent à se dévoiler. Vivement le mois d’août pour découvrir la suite de ce dyptique!!!