Tsunami Pendanx et Piatzsek Futuropolis

tsunami  Quand Romain arrive en Indonésie à la recherche de sa sœur, disparue dix ans plus tôt, il ne sait pas vraiment ce qu’il vient chercher. Est-ce réellement pour la retrouver ou pour découvrir qui il est? Il marchera dans les pas de celle qui était venue soigner les blessés du Tsunami de 2004 et quand elle disparaît, elle laissera derrière elle des petits cailloux. Avait-elle deviné qu’un jour, son petit frère aurait l’envie de marcher dans ses traces. Avec l’aide de Jessie, papoue rebelle à toute autorité, il remontera le fil de l’histoire, abandonnera quelques certitudes, ira jusqu’à cette dernière plage où se trouve une ou plusieurs réponses.

Publicités

Revenants Maël et Olivier Morel Futuropolis en librairie le 12 septembre!

revenants Tout est dans la couverture. Regardez l’homme en haut avec sa caméra. Regardez l’homme en bas, regardez ses yeux, regardez ce qu’il voit et que vous ne verrez jamais. Le soldat du bas va tenter d’expliquer l’ahuri de ses yeux fixes, fixés sur une cible. D’un homme on en fait un tueur. Est-ce vraiment déjà un homme, non, des gamins de pas vingt ans, l’Amérique ne retient rien de son passé et balance encore dans la guerre ses enfants perdus. Quand ils sont là, ils n’errent pas dans les rues, ils sont utiles à la Nation. On les prend, on les broie, on les tue. Peu importe les raisons qui n’en sont pas, on les jette dans les bourbiers de sable et de sangs.

Olivier Morel est celui qui a filmé ses perdus de la guerre et Maël a réussi cette gageure de mettre en images tout ce qui ne se voit pas, les bribes de mots des soldats, le peu qu’ils pouvaient raconter. On ressort de ce magnifique ouvrage avec un goût de métal sur les lèvres, le bruit des balles dans les oreilles et le silence d’un monde qui oublie ces hommes et ces femmes. Ils n’intéressent plus personne une fois qu’ils ont servi (servi à quoi, servi la Patrie???), La guerre est imbécile et il est souvent prudent de le rappeler! Merci Olivier et Maël!