Undertaker Ralph Meyer Xavier Dorison Dargaud

undertaker Quand j’ai vu cette couverture, je n’ai pu m’empêcher de penser que cette BD était faite pour moi. Il y avait un parfum étrange, ça sentait la poudre, la sueur, ça sentait aussi la viande avariée et la pourriture qui va avec, ça sentait les coups de poing, le saloon aux portes grinçantes, les fourbes et les bons, les méchants et les cons. L’undertaker, c’est le croque-mort, celui qui vous répare une tronche pour qu’il soit présentable devant la famille, celui qui peut aussi jouer du colt si on l’énerve un peu. Bref, ici, tout ce qui fait un bon western est réuni, il y a même la fille trop belle avec les boutons de la robe fermés jusqu’au cou, aussi que vous dire de plus sinon que le dessin de Ralph Meyer emporte tout sur son passage servi par un scénario malin de Dorison. Alors pourquoi se priver?

Publicités